Rive de Gier

Rive de Gier. Un patrimoine, une richesse, une identité

Pont Lamartine (1826-1957)

DSC_0108_opt
Publié le 13 septembre 2013
Mots-clés :   

Le pont Lamartine succède au premier pont de la ville dont les origines de l’époque médiévale restent incertaines (avant 1327). Il fut le premier pont à relier les berges du Gier. Situé au coeur de la ville, il permettait la circulation des biens et des personnes de ces quartiers déjà très animés.

Ce pont fut restauré à plusieurs reprises, car il subissait fréquemment les assauts du Gier en crue, pourtant il continua à se détorier. Alors qu’il se trouvait dans un état de délabrement avancé, la municipalité décida dans une délibération du 1er nov 1825 de l’interdire aux voitures trop chargées de peur qu’il arrive un accident.

Quelques temps plus tard, il fut démoli pour laisser la place à un nouveau pont construit en pierre de taille en provenance des carrières du Mouillon.

La première pierre de ce pont fut posée le 15 mars 1826 en présence du Sous-Préfetet et inauguré le premier avril 1828. Il prit le nom de Pont Lamartine par une délibération en date du 25 septembre 1936.

Pont à trois arches et à balustrade de fer. D’une longueur de 32,10m et de 10 m de large, il permettait le croisement de deux véhicules.