Rive de Gier

Rive de Gier. Un patrimoine, une richesse, une identité

Pont du Sardon (XVIème – 1888 – 1988)

1-Pont du Sardon
Publié le 13 septembre 2013
Mots-clés :   

Le premier pont qui fut construit en ce lieu était en bois, il permettait l’accès au château.

Par la suite, un pont en pierres lui succeda. Il permettait aux nombreux chargements de charbon en provenance des coteaux alentours, de gagner la vallée du Gier. Composé d’une arche unique et construit avec des pierres locales, il s’écroula sous le poids de la charge vers 1880. Un autre pont plus solide lui succéda. Achevé en 1888, il est de construction métallique et plus solide, il résista presque 100 ans avant d’être démoli et remplacé par le troisième et dernier pont en 1986. Long de 21 metres, large de 4,40, il se compose de deux poutres d’acier et d’un tablier en béton.

Le Château du Sardon apparaît dès le 16ème siècle, il dépend de la seigneurie de Chagnon. Il appartient alors au seigneur Pierre Allard. Sa vocation première était la surveillance du passage sur le pont. Plusieurs familles de riches

bourgeois vont en être successivement les propriétaires. Homme de loi, notaire, conseiller du roi. Mais après la première guerre mondiale il tombe dans l’oubli. Il est aujourd’hui divisé en cinq appartements locatifs.