Rive de Gier

Rive de Gier. Un patrimoine, une richesse, une identité

Passerelle des Gendarmes (1838-1909)

Le Gier5-AM-RdG_opt
Publié le 13 septembre 2013
Mots-clés :   

L’activité industrielle croissante des quartiers situés de chaque côté des berges du Gier a nécessité la construction de cette passerelle: Le quartier des Verchères (Rue Claude Drivon) et la Rue Paluy (Actuelle rue Richarme) ou se trouvait notamment la verrerie Richarme.

Avant l’arrivée du chemin de fer, il fallait acheminer les marchandises jusqu’à l’embranchement du canal. La première passerelle fut donc érigée en juin 1838, par les Frères Richarme. Bien que privé le passage était libre pour les piétons.

D’une largeur de 2m, elle est tout en bois, posée sur deux pilotis avec des gardes-corps. Elle sera détruite en 1844 par une crue du Gier. C’est la municipalité qui prendra alors l’initiative de la reconstruire. Les deux piles seront alors en maçonnerie. Malheureusement le tablier reste en bois de pin, il sera partiellement emporté par la rivière en juin 1892. Bien que réparée, elle sera définitivement démolie en 1909.

On la nommait «Passerelle des Gendarmes», car elle débouchait près de la maison qu’occupaient alors un casernement de gendarmes à pied et à cheval.